Accueil

 

LE MANS / VINDUNUM. VISITE DANS LA CITE ANTIQUE DES AULERQUES CENOMANS.

 

Consignes : Après avoir parcouru les pages de ce site Internet (plan disponible en page d'accueil avec liens vers les pages concernant les différents vestiges), vous rédigerez un texte organisé (en trois paragraphes) montrant que Vindunum est devenue petit à petit une véritable cité romaine au plan de l'architecture et de la structure de la ville, au plan culturel (pratiques sociales) et au plan politique.

 

Représentation de Vindunum.

vindunum-1.jpg

© Illustration : Fabrice Moireau.

Hypothèse d’organisation de la ville intra-muros durant la période antique. D’après les fouilles, des quartiers d’habitations plus ou moins denses se développent à proximité des murailles.

Photo Y. Giet, Carré Plantagenêt, Musée d’Archéologie et d’Histoire, Le Mans, 2013.

 

Le plan de Vindunum au milieu du Ier siècle après J.-C.

plan-2-1.pngLégende :

  • En rouge : l’espace urbain intra-muros.
  • En violet : l’espace urbain (+/- dense) supposé à son extension maximale (début IIe s.)

Abréviation : Qer = quartier

NB : Sur tous les plans, le tracé des rues ainsi que les espaces bâtis correspondent à l’occupation actuelle du Mans.

 

Liens :

Amphithéâtre (Arènes)

Aqueduc

Cardo et Decumanus

Domus / Quartier d'habitations

Enceinte

Forum

Nécropoles

Porte

Temples

Thermes

Les Aulerques Cénomans avant l’implantation romaine.

Les Cénomans, comme leurs voisins les Diablintes ("région mayennaise″) et les Eburovices (actuel département de l’Eure), sont des Aulerques qui forment une puissante confédération de peuples de la Gaule. Ils occupent dès le début du premier millénaire avant notre ère, un territoire qui correspond approximativement à l’actuelle Sarthe. Ce peuple gaulois entre dans l’histoire en 52 avant J.-C., en fournissant, d’après César, 5 000 hommes à l’armée de secours devant débloquer Vercingétorix et ses hommes pris au piège dans Alésia. Les découvertes archéologiques (métallurgie et monnaie) témoignent de leur puissance avant l’arrivée des Romains.

Vindunum : capitale de cité.

Un site élevé en bordure de rivière, une position centrale au sein du territoire des Cénomans poussent les autorités romaines à implanter ici la capitale des Aulerques Cénomans après la conquête de la Gaule par les Romains. Peut-être ce site était-il déjà occupé ? Le trésor des Sablons (152 monnaies gauloises retrouvées en 1997 sur les bords de l’Huisne) semble l’attester mais aucune autre observation archéologique ne prouve l’existence d’une ville gauloise fortifiée, aussi appelé oppidum.

Vindunum viendrait du celte « finn dun » qui signifie « la colline blanche et fortifiée ».

Une ville prospère sous l’Empire.

La ville se développe sur la rive gauche de la Sarthe dans une période relativement calme et de paix (Pax Romana), pour couvrir près de cent hectares au milieu du IIe siècle. Centre politique, administratif et religieux de la Cité des Cénomans, Vindunum se dote vers le milieu du Ier siècle, de monuments publics, symboles du pouvoir de Rome et messagers d’une nouvelle culture. De tous ces édifices, seules quelques uns sont toujours visibles aujourd’hui comme l’enceinte et une partie des thermes.

Mais les nombreux vestiges du quotidien mis à jour lors des différentes fouilles archéologiques (exposés au Carré Plantagenêt) illustrent l’intégration réussie des Cénomans dans l’Empire et montrent l’adoption du mode de vie « à la romaine ».

D’après les brochures de l’Office de Tourisme – Le Mans, 2013.

Bibliographie :

Le Mans Gallo-Romain, http://vindunum.free.fr/

« La période gallo-romaine », J. Guilleux, C. Lambert, J. Rioufreyt in André Lévy (dir.), La Sarthe, des origines à nos jours, Editions Boressoules, Saint Jean d’Angély, 1983.

Brochures de l’Office du Tourisme – Le Mans, 2013.

Musée du Mans, Carré Plantagenêt, 2013, http://www.lemans.fr/page.do?t=2&uuid=545E74A4-7F000001-022E1D97-3446069F

Et des articles spécialisés, en commentaires des pages concernées (notamment les travaux de Joseph GUILLEUX et de Bernard BAUDOIN - en remerciant ce dernier pour les précisions apportées - sur les aqueducs manceaux).

 

Pour aller plus loin :

Paris, ville antique, Ministère de la Culture, Mairie de Paris, MONUM, http://www.paris.culture.fr/

[un site interactif très bien construit vous proposant un plan de Lutèce/Paris à différentes époques antiques, une description des monuments selon l’état des fouilles actuelles ainsi que des explications sur la vie quotidienne à partir des découvertes locales].

Voyage dans la Toulouse romaine par F. Nicolas, http://florian.nicolas1.perso.neuf.fr/site_tolosa/tolosa_index.htm

[site d’un professeur d’HG de l’académie de Toulouse, dont je me suis inspiré pour faire l’activité sur Le Mans].

Le plan de Rome. Restituer la Rome antique, Université de Caen, http://www.unicaen.fr/cireve/rome/index.php

[une maquette et surtout des reconstitutions virtuelles des principaux monuments de la capitale impériale]